GOLDEN HELLO, LE RENDEZ-VOUS


> Upcoming events are here
> Les dates des perfs sont ici

 




goldenhello

goldenhello2
GOLDEN HELLO LE RENDEZ-VOUS

Golden Hello le rendez-vous est un concert-lecture d’environ une heure conçu à partir de situations et d’aventures tirées des textes Golden hello mis en musique par Serge Teyssot-Gay et Christian Vialard. Golden hello le rendez-vous est une création d’Éric Arlix, de Serge Teyssot-Gay et de Christian Vialard, entre concert, lecture et performance.

< Extraits en écoute ici

PLANNING  
Octobre 2016 – Résidence de 3 jours à Mains d’œuvres, Saint-Ouen – Les 24, 25, 26 octobre
> Février 2017 Le samedi 25 février 2017 – Première à la Maison de la poésie, Paris.
Mars 2017 – Mains d’œuvres, Saint-Ouen.

Page d’actualités du projet GOLDEN HELLO et dates pour GOLDEN HELLO le rendez-vous > ici

Éric Arlix (> son site)

Écrivain et chercheur de formes dont les livres (10) et la production hétérogène sont impactés et agencés par des tendances et des sujets récurrents comme les fictions en tant que scénarios de vie (propagande, storytelling, soft power) et par l’histoire du capitalisme et de ses récits abracadabrantesques. Dans un style très singulier, empruntant aux vocabulaires et langues spécifiques du business, du divertissement, du sport (et autres novlangues), ces textes mettent en scène des individus et des décideurs, jouant perso ou jouant collectif.

Christian Vialard (> son site)
L’œuvre multiforme de Christian Vialard occupe une place singulière dans l’art contemporain et sur la scène musicale française. Peintre et musicien, il est un observateur attentif du tissu social et culturel des classes moyennes et il est particulièrement intéressé par les mouvements de redéfinition des frontières entre art et non art, high et low culture et des mouvements de libération morale et esthétique du vingtième siècle. Christian Vialard est aussi le fondateur de Tiramizu, label de musiques expérimentales.

EXTRAITS

Une vidéo
C’est une vidéo, une fillette déballe des confiseries contenant de petits jouets, son père filme et anime, c’est l’exploitant. C’est une vidéo faisant partie d’une série de vidéos, c’est un rendez-vous presque quotidien où dès les premières secondes un concentré de frivolités vous saute au
visage. C’est du contenu. C’est une vidéo où des marques influencent des parents qui influencent leurs enfants pour faire des vidéos qui influencent des enfants qui influencent leurs parents pour acheter des confiseries contenant de petits jouets. C’est un cercle carré. C’est une vidéo et dès les premiers instants le poids des mots, le choc des sourires immodérés de la fillette et le flashy dominant des couleurs vous propulsent au cœur de l’époque. Des flux de sourires immodérés. C’est une vidéo où il n’est point nécessaire de faire la part de la raison analytique et celle des affects, pas besoin. C’est une vidéo qui est la fin de l’histoire, réduite à l’idée de surprise, surprise elle-même détournée de son effet, sans surprise autre que celles attendues, pas surprenantes.

Une supérette
Il passe à la supérette à 8 h 10, il règle rubis sur l’ongle quatre bières 8,6 degrés à 1,10 euro la canette, il ne reviendra qu’aux environs de 15 heures en reprendre quatre, son niveau de stress quotidien c’est 8 x 8,6.
Elle passe à la supérette à 8 h 12, elle règle deux mini-sachets de bonbecs avec un billet de 10 euros, elle a dix-huit minutes pour se rendre à l’école en vidant les deux mini-sachets, elle renouvellera l’opération vers 16 h 45, son niveau de stress quotidien c’est 4 x 16 bonbons.
Ils passent à la supérette à 8 h 13, elle règle quatre bières et 1 litre de vin blanc premier prix, il reste à ses côtés les mains dans les poches, elle va partir au travail dans cinq minutes, il regarde ses baskets, son niveau de stress quotidien c’est huit bières, 2 litres de vin blanc, plus si possible.
Elle passe à la supérette à 8 h 16, elle prend deux boîtes de dix capsules de lugo prémier prix, dose quotidienne qu’elle accompagnera de vingt cigarettes, son nveau de stress est élevé après quatre années passées sur un site de rencontre.
Elle passe à la supérette à 8 h 45, elle prend un pot de crème fraîche de 500 grammes et une barquette de lardons, elle pense qu’elle n’a sûrement pas assez, elle est petite mais elle sait compter. Elle a l’habitude, son niveau de stress est quotidien.

© 2017 Serge Teyssot-Gay - All rights reserved